Search Results for: ofw

Se connecter au PSN avec le CFW 3.55 de Naima

15 300x183 Se connecter au PSN avec le CFW 3.55 de Naima psn Naima cfw 3.55

Accéder au PSN avec le CFW 3.55 de Naima

Plus besoin de modification avec la méthode de Charles, un CFW permet désormais de modifier le certificat à votre place, et l’on doit cela à Naima.

Niveau fonctionnalité, ce CFW possède les mêmes que le CFW de Kmeaw, seul la méthode de bypass SSL pour se connecter au PSN a été ajouté.

Installation simple :

Faire le CFW vous même :

  • Telecharger le Firmware Officiel 3.55.
  • Patchez le PS3UPDAT.PUP avec le patch en utilisant l’outil « bsdiff » (http://www.daemonology.net/bsdiff).bspatch.exe PS3UPDAT.PUP CFW.PUP 3.55CFW-naima.patch
  • Vérifiez le MD5 avec MD5 CheckerA3BED5E37E33440EC276AC98A6C2C6AB
  • Installez le PUP patché normalement comme si vous installiez un Firmware officiel (au cas où vous êtes déjà en 3.55, vous devez l’installer via Revovery Menu).

PETIT RAPPEL : Flasher sa console peut etre un risque, donc si vous le faites, c’est a vos risques et périls, de plus, personne ne vous garantie que vous ne serez pas banni par SONY si vous utilisez ce CFW

Source

Un Custom Firmware en Dual Boot ?

13 Un Custom Firmware en Dual Boot ? linux ps3 Graf Chokolo Custom Firmware ps3

Cfw dual boot

Graf_Chokolo, figure emblématique de la scène PS3, est souvent généreux quand s’agit de dévoiler son boulot en matière de hack. La partie la plus intéressante concerne aujourd’hui la possibilité d’un CFW avec l’option dual boot soit GameOS, soit Linux. A titre d’ exemple, un CFW 3.55 qui pourrait auss icontenir un OFW3.56, ce qui permettrait de choisir l’un ou l’autre au lancement de la PS… Imaginez faire cohabiter hack et légalité sur une même PS3.

Graf_Chokolo est interrogé par ESTX sur la possibilité de lancer le dev_flash d’une autre facon :

@ Graf_chokolo : Sais-tu s’il est possible de lancer un « virtual flash » en dehors d’une connexion cryptée (ou décryptée, c’est selon) du disque dur et ce à des fins semblables au « Recovery Mode » ? Un code des plus basiques devrait suffire, si nous pouvions booter Linux au démarrage alors nous pourrions accéder au dev_flash0 ~ 3 et remplacer les fichiers, non ? C’est juste une idée comme ça, mais les signaux des données clignotent au moment du démarrage d’une PS3 complètement brickée… ne pourrait-on pas déduire que ce clignotement est une espèce de « Service Mode » ?

Et voici la réponse de Graf_Chokolo :

@ ESTX : Oui, il serait possible de rediriger le dev_flash vers un autre endroit du disque dur, par exemple en patchant les sous-système de stockage de l’Hyperviseur. Le disque dur a suffisamment d’espace pour cela. J’ai compris que la taille de l’endroit où est stocké le VFlash 3,15 otheros.bld peut être doublé, alors je vais être en mesure de stocker un bootloader Linux otheros.bld décompressé là où se trouve le VFlash. Cela facilitera vraiment le travail sur le HV, car il ne sera plus nécessaire de décompresser le bootloader Linux dans celui-ci. Je vais tester cette manip aujourd’hui, et j’en dirai plus par la suite. Il ya 0×2000 secteurs supplémentaires inutilisés entre la région VFlash pour l’otheros.bld et la région suivante du VFlash; je vais donc pouvoir utiliser ces secteurs afin d’accroître la taille de la région VFlash pour l’otheros.bld. Nous serions alors en mesure de faire un CFW en patchant le HV avec une option dual boot, soit GameOS ou soit Linux, tout deux démarrant à partir du disque dur. La question du Dual Boot, possibilité de faire cohabiter CFW et OFW sur la même console, s’avère cruciale pour les utilisateurs « légaux » désireux d’installer un homebrew.

Et maintenant une déclaration de P_hiddy faite à ModIt sur ce qui a été dit précédemment :

@ ModIt : Bien entendu, c’est une sacré idée. Mais essayer de démarrer un GameOS 3.56 avec un HV en 3.55, cela pourrait ne pas très bien fonctionner (mais ce serait génial si c’était le cas). Il est intéressant de noter que le VFlash est conçu pour reproduire les 256 Mo de mémoire flash NAND des toutes premières consoles FAT. Cela signifie qu’il y a un noyau de 16 Mo dans la région OS (soit dans la région 1 ou 3 du VFlash). Si vous redirigez le dispositif FLASH pour lire et écrire sur le noyau OS du VFlash, alors vous pouvez démarrer en CFW, puis redémarrez en OFW pour pouvoir profiter du PSN ou du jeu en ligne. Vous pourriez même être en mesure de le configurer, de sorte que vous pourriez avoir une partition séparée en OFW GameOS pour une utilisation en ligne.

Graf_Chokolo répond aussi à ces déclarations :

@ModIt : Ce n’est pas aussi facile que de démarrer Linux depuis le disque dur ou de démarrer le LV2 Kernel à partir du FLASH. Je ne veux pas dire que c’est impossible, mais cela reste très difficile. Je viens de finir de mettre à jour ma partition du VFlash et j’ai aigmenté la taille de la région où VFlash bootloader Linux est stocké. Le bootloader Linux a été stocké sur le VFlash avec succès. Prochaine étape – Patch du HV qui permettra le démarrage et l’exécution de Linux à partir d’un autre emplacement du HDD de ma console en 3.41.

Poursynthétiser , il semblerait possible de faire cohabiter deux firmwares, un CFW et un OFW, et de jongler entre les deux suivant l’utilisation que l’on voudrait. Décidément, Graf_Chokolo ne semble pas du tout intimidé par Sony, et oeuvre pour notre plus grande joie. Attendons d’en savoir un peu plus sur cette idée  qui pourrait révolutionner le monde du hack PS3 en toute simplicité^^

Source